Les agents occlusifs

Capture d’écran 2014-11-28 à 13.23.32

Comment prendre soin de ses cheveux ? Pour commencer, il faut faire attention à ce que l’on utilise pour les laver, les soigner… (oui, vous avez deux solutions : lire les minuscules petites lignes qui composent les listes des ingrédients de vos produits, ou vous mettre au DIY).

Les silicones, quésaco ?

C’est une famille de saletés très utilisées dans les shampooings, après-shampooings et masques de « soin » que je qualifierai de lambda. Le silicone crée une couche imperméable autour du cheveu, ce qui donne un effet gainant instantané ; mais à terme, cette couche « protectrice » empêche le cheveu de se nourrir des soins qu’on y apporte.

Comment reconnaître un silicone dans la composition d’un produit ?

La méthode la plus simple consiste à se faire mal aux yeux en lisant les petites lignes et en essayant de repérer les suffixes « -thicone », « –thiconol », « -silane » et « -siloxane ».
 (Quelques exemples jadis trouvés dans ma propre salle de bain : dimethicone, dimethiconol, phenyl trimethicone…)

Quaternium et polyquaternium

Ce sont des ammoniums quaternaires, ils sont utilisés pour remplacer les silicones mais ils agissent de la même façon ! C’est-à-dire qu’ils créent une couche imperméable virtuellement protectrice et qui emprisonne les cheveux.
Ils sont assez faciles à repérer dans la liste des ingrédients si l’on retient aussi les suffixes « (trim)onium chloride » et « (trim)onium methosulfate ». Voilà quelques exemples qui devraient vous être familiers si vous lisez régulièrement les étiquettes : polyquaternium-37, silicone quaternium-15 (duo gagnant !), quaternium 80 (très courant, paraît-il), cetrimonium chloride, behentrimonium chloride

L’huile minérale et la paraffine

Elles sont également à proscrire car, tout comme les silicones et les ammoniums quaternaires, ce sont des agents occlusifs qui à terme empêcheront l’absorption des soins par les cheveux.
Dans la liste des ingrédients, il faut donc particulièrement se méfier des mots « mineral oil », « liquid petrolatum », « petroleum », « paraffin(um) » voire même de « wax » (qui signifie « cire »).

Bref, « silicone free/sans silicone », ça ne suffit pas…


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s