7 conseils pour avoir de beaux cheveux

Le parfait modèle unique de routine capillaire n’existe pas, car tout le monde n’a pas les mêmes cheveux. Cependant, certaines règles de bon sens restent applicables à tous les types de cheveux.

Ne pas se laver les cheveux plus de deux à trois fois (maximum) par semaine

Les cheveux ont une substance naturelle conçue pour les protéger : le sébum (oui, la même chose qui fait des points noirs sur le visage). Celui-ci est produit au niveau du cuir chevelu, ce qui explique pourquoi les cheveux sont plus secs sur les pointes qu’à la racine.

Masser le cuir chevelu du bout des doigts est déconseillé pour les personnes ayant les cheveux gras car cela stimule les glandes sébacées et donc augmente la production de sébum.

Laver les cheveux revient à détruire le sébum qui les protège normalement ; si la sensation de cuir chevelu libre et léger est agréable, il ne faut pas pour autant en dépendre. Plus on lave les cheveux, plus le cuir chevelu va produire du sébum, en réaction à « l’agression » constituée par les multiples shampooings. C’est pour cette raison que deux shampooings dans la semaine suffisent amplement — le sébum n’est pas quelque chose de sale —, le mieux étant de réduire le cycle à un shampooing hebdomadaire (en hiver, c’est parfaitement envisageable) voire moins.
Ce discours est d’autant plus valable si vous utilisez un shampooing contenant un ou plusieurs tensio-actifs sulfatés (SLS, ALS…) en deuxième ingrédient, juste après l’eau.

Voir l’article Cheveux plus sains : astuces pour espacer les shampooings.

Éviter les produits bourrés d’agents occlusifs, sauf si vous maltraitez vos cheveux en les brûlant avec un fer à lisser (ou à boucler)

La liste des agents occlusifs est assez longue (elle comprend les silicones, les agents quaternaires et les huiles minérales ; voir l’article détaillé ici) et il est difficile en général de trouver un shampooing et surtout un soin qui n’en contiennent aucun. Les agents occlusifs créent une couche imperméable autour du cheveu, donnant l’impression immédiate que la fibre capillaire est lisse (et l’illusion qu’elle est soignée). Au final, les soins ne peuvent pas pénétrer la barrière autour du cheveu et celui-ci se retrouve continuellement affaibli.

En revanche, les agents occlusifs présentent un intérêt certain si vous ne vous souciez pas de la santé de votre chevelure et préférez économiser du temps lors du démêlage. Ils sont même assez indispensables si vous malmenez vos cheveux en les brûlant sous prétexte de vous faire belle (ce rite est plus rare chez la gente masculine) car les agents occlusifs limiteront une (petite) partie des dégâts provoqués.

Privilégier le séchage naturel

Au sortir de la douche, nombreuses sont celles qui brandissent le sèche-cheveux brûlant dans un souci de gain de temps (encore une fois, ce rite est plus rare chez la gente masculine). Mais les cheveux n’apprécient pas du tout ce traitement (voir ce qu’il vaut mieux éviter) qui ouvre les écailles de la cuticule (augmentant les risques de nœuds), déshydratant la fibre capillaire. De plus, il est à noter que la chaleur a tendance à stimuler les glandes sébacées (et donc la production de sébum, soit précisément ce qu’on se fatigue à enlever lorsqu’on se lave les cheveux). C’est pourquoi il est préférable de privilégier le séchage naturel, précédé d’un bon essorage dans une serviette de bain.

Démêler les cheveux avec douceur pour ne pas les arracher

Une fois les cheveux secs, on peut s’attaquer au démêlage (il vaut mieux attendre que les cheveux soient secs car ils sont plus fragiles et donc enclins à tomber/être arrachés lorsqu’ils sont mouillés). Pour éviter le plus possible d’arracher les cheveux, le mieux est de commencer par démêler les pointes, puis les longueurs, pour enfin remonter vers les racines.

  • La brosse en plastique avec des picots à boules est idéale si vous désirez vous arracher des masses de cheveux avec un nid à poussières et qui se nettoie assez difficilement.
  • Le peigne est l’accessoire à privilégier car il oblige à faire un démêlage minutieux. Un peigne en corne permet de répartir le sébum sur la chevelure — à défaut de la corne, préférer le peigne en bois au peigne en plastique. Un peigne à dents larges (de préférence en corne) est l’outil indispensable pour les cheveux bouclés.
  • Une brosse en bois et à poils de sanglier est conseillée pour un démêlage doux (notamment pour les cheveux ondulés, les cheveux fins…), d’autant plus que ce brossage permet de mieux répartir le sébum sur la chevelure.

Pour savoir si les poils de sanglier sont vrais, il faut en brûler : si le poil grille d’un coup et que vous sentez une odeur de cochon grillé, c’est bon ; si le poil a fondu, c’est du plastique…

À ce sujet, voir le bon plan de l’artisan brossier à Monoprix.

Mais le meilleur accessoire, disponible en (presque) toute circonstance, reste sans doute vos dix doigts (à condition d’avoir les mains propres), éventuellement légèrement huilés (avec une huile légère ne laissant pas d’effet poisseux sur les cheveux, comme de l’huile d’amande douce par exemple).

Couper régulièrement les pointes abîmées

une heure dans le train
Une idée pour rentabiliser le temps passé dans les transports en commun : coupez vos pointes abîmées !

Nul besoin de donner de l’argent au coiffeur pour cela (d’autant plus qu’il n’a généralement pas la même définition des « pointes »), munissez-vous d’une bonne paire de ciseaux et réservez une partie de votre temps libre pour trouver et couper ces méchantes fourches et autres cheveux cassants.

Une technique simple consiste à vous faire des tresses ou bien simplement à torsader de petites mèches de cheveux : les fourches sortent toutes seules, comme par magie, et il ne reste plus qu’à les couper avec de bons ciseaux.

Faire des soins régulièrement

Le cheveu est une matière morte, comme l’ongle ; il ne peut pas se réparer seul comme le corps humain. Il a besoin de gras pour paraître en bonne santé. Normalement, c’est le sébum qui donne au cheveu son apport naturel en « gras » au quotidien. Le sébum étant produit au niveau du cuir chevelu, les pointes des cheveux sont généralement sèches. C’est pourquoi il vaut mieux apporter aux cheveux un complément pour les nourrir jusqu’aux pointes. Le plus simple est de faire un bain d’huile(s) au moins une fois par mois avant un shampooing.

À titre de comparaison, prenez une pièce en cuir. Si le cuir est de bonne qualité, il durera plus longtemps qu’un autre. Mais il durera encore plus longtemps si vous prenez le temps de le graisser régulièrement.

Avoir un mode de vie sain et être zen

Comme toujours, mieux vaut prévenir que guérir. Un corps sain produira des cheveux en meilleure santé qu’un corps malade. Injustices génétiques à part, plus le cheveu est fort à l’origine, moins il a besoin d’apport de gras par la suite.

Le stress peut avoir des effets désastreux sur votre peau (mauvais teint, boutons…) mais aussi sur vos cheveux (exemple : chute de cheveux anormalement importante). (Le pire des exemples est le syndrome de canitie subite, aussi dit « syndrome de Marie-Antoinette » car la légende raconte qu’elle vit ses cheveux blanchir la veille de son exécution.) Le corps a tendance à refléter notre état d’esprit ; aussi, soyez zen.


2 commentaires

    • Bonjour Zaz. Je ne vois pas en quoi c’est « dégoûtant ». Les cheveux et les poils ne sont pas sales en soi. 😉 (La kératine qui compose les poils (donc les cheveux) et les ongles est une protéine, ça n’a rien de sale.) Ceci dit, il est évidemment toujours mieux de récupérer les pointes coupées et de les jeter soi-même dans une poubelle (ou juste dehors, dans l’herbe) plutôt que de les laisser traîner (à l’intérieur), ne serait-ce que par respect pour la personne chargée de faire le ménage. 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s