L’eau de riz fermentée pour laver les cheveux (MàJ test)

Les Yao sont une ethnie chinoise connue pour la particularité de leurs femmes : de très (très) longs cheveux noirs comme le bois d’ébène (elles ne coupent leurs cheveux qu’une fois dans leur vie, à l’âge de dix-huit ans).

Pour entretenir cette chevelure, ces Raiponce asiatiques lavent leurs cheveux tous les trois jours avec une recette traditionnelle (multicentenaire !) d’eau de riz fermentée.

femmes Yao


La recette

recette lotion riz yao

L’eau de riz utilisée est l’eau de rinçage. Les Chinois « lavent » le riz à l’eau claire avant de le faire cuire. (Lorsqu’on cuit le riz correctement, il ne reste aucune « eau de cuisson » à la fin.) La fermentation est indispensable, le temps de fermentation minimum étant d’une semaine.

Les écorces de mandarine ou de pamplemousse chinois (citrus maxima, aussi appelé pomelo) donnent une odeur caractéristique au mélange. Certaines femmes Yao ajoutent quelques plantes médicinales utilisées en médecine traditionnelle chinoise, mais ce n’est pas une obligation.

J’ai appelé « grignons » la galette de résidus de graines de théier (camellia sinensis), résidus obtenus après l’extraction de l’huile de camélia (aussi appelée « huile de thé vert »). Les femmes Yao réduisent un morceau de cette galette en poudre avant de l’incorporer à l’eau de riz fermentée.


L’application

Les femmes Yao imbibent toute leur chevelure de la lotion (il ne doit pas rester un seul cheveu sec). Elles la laissent poser comme un masque pendant vingt à trente minutes. Puis elles rincent soigneusement leurs cheveux à l’eau de source (celle-ci est acheminée via des bambous). Cette eau est froide mais elles font avec, même en hiver, toute leur vie durant. (L’eau froide est bonne pour le cuir chevelu et pour les cheveux.)


Je mettrai l’article à jour lorsque j’aurai testé l’eau de riz fermentée sur mes cheveux. (Si ça fonctionne, j’en ferai peut-être ma routine ! qui sait ?)

Je ne sais pas encore si j’utiliserai des peaux d’agrumes (de mandarine, de clémentine ou de pamplemousse chinois). Je pense me passer de résidus de graines de théier ; si je le pouvais, je les remplacerais par des noyaux d’olive réduits en poudre ou, mieux, des grignons issus de la production d’huile d’olive.


Mise à jour 10 mai 2017

J’ai utilisé deux eaux de riz fermentées datant respectivement de deux et d’un mois. J’y ai ajouté des peaux de mandarines et d’oranges que je gardais depuis plusieurs jours (attention, ne pas les garder trop longtemps et surtout pas entassées les unes sur les autres, ça pourrit en dessous… le mieux est de les faire sécher pour les conserver).
Gros problème lors de la préparation : ÇA PUE (un mélange de couches sales et d’égouts). Si vous comptez essayer, utilisez des eaux fermentées bien moins vieilles et faites la préparation dehors si vous le pouvez.
J’ai laissé sur le feu une vingtaine de minutes, pour m’assurer que l’odeur fût grandement atténuée et changée par les écorces.

J’ai filtré le liquide et ai tout versé dans un grand saladier dans lequel j’ai trempé mes cheveux. Après avoir mouillé tous mes cheveux et mon cuir chevelu pendant un quart d’heure, j’ai laissé poser la lotion une demi-heure. J’ai pu remarqué qu’elle ne pique pas du tout les yeux. J’ai remouillé tous mes cheveux une dizaine de minutes avant de tout rincer (plusieurs fois) à l’eau froide, puis à l’eau chaude, puis à nouveau à l’eau froide.

Malheureusement, peut-être parce que je n’avais pas assez d’écorces d’agrumes et que j’ai utilisé une eau fermentée trop vieille, la lotion a laissé une odeur désagréable dans mes cheveux. Quand je les sens, j’ai un peu l’impression d’être une gueuse. Mes cheveux ont mis une journée à sécher.

Verdit : test non concluant. Le résultat est  visuellement potable mais poisseux au toucher. Il faut dire que ce n’était sans doute pas un lavage à tester à l’issue d’une cure de sébum de presque deux mois… C’est une méthode comparable au water only qui ne convient pas pour des cheveux enduits de sébum.
Loin d’être une lotion lavante à proprement parler, l’eau de riz fermentée reste un excellent soin gainant et fortifiant sur la durée. À défaut de laver des cheveux gras, elle peut ainsi être utilisée en masque laissé poser trente minutes sur les cheveux avant de procéder à un lavage doux ou bien après avoir lavé ses cheveux.

Je retenterai peut-être avec une eau fermentée (d’un mois d’âge grand maximum)… si j’ai le courage d’affronter l’odeur immonde sous mon toit à nouveau.


13 commentaires

    • Bonsoir Aurore. J’ai mis une mise à jour en fin d’article : ça n’a malheureusement pas été une réussite. Comme les femmes Yao se lavent les cheveux tous les trois jours, je pense que cette lotion convient pour une routine proche du « water only » (méthode décrite dans l’article sur les eaux de rinçage pour les cheveux).

      J'aime

  1. Coucou , Super article. Je l’utilisais en eau de rinçage à la fin en plus de eau+ vinaigre . Par contre je laisse fermenté 1 semaine pas plus, j’ai laissé 2 semaines une fois j’ai pas pu me debarassé de l’odeur pendant un moment ( Je met pas d’agrumes ni rien avec du coup ça puait vraimmmmeeeeeeeeent eurk ) . En tout cas je vais changer et tenter en masque pour voir ce que ça donne 😀

    J'aime

  2. Bonjour,

    Normalement une fermentation ne doit pas puer, mais sentir quelque chose entre vinaigré, acide etc, voire alcoolisé. Si elle pue, c’est que pas les bonnes bactéries ont colonisé le mélange. Il faut prendre de l’eau non chlorée (le chlore tue les bactéries qui font la fermentation), du riz bio (les pesticides également). Petite contribution en tant que fana de fermentation :). Cordialement, Sophie

    J'aime

    • Bonsoir. Merci pour votre commentaire. Je réessaierai en suivant vos conseils ! C’était du riz bio mais pas de l’eau de source. Et je laisserai fermenter moins longtemps, parce que je pense que c’était le plus gros problème…

      J'aime

    • Bonsoir Anne. Je vous prie de m’excuser pour cette réponse tardive. C’est une méthode qui fonctionne très bien si l’on en fait un rituel régulier. En revanche, si l’on attend que les cheveux soient gras, cela ne lave pas du tout comme un shampooing ! Pour l’adopter, il faut soit adapter sa méthode d’entretien des cheveux en acceptant de les mouiller très régulièrement, soit utiliser l’eau de riz comme un soin. Je préfère cette deuxième option car, du fait de la longueur (et de l’épaisseur) de mes cheveux, les mouiller plusieurs fois par semaine me demanderait trop de temps.

      J'aime

  3. Bonjour, les extraits de thé vert (poudre de graines) utilisés dans la recette originale sont indispensables sinon il est impératif d’ajouter à cette eau des quelques gouttes d’une huile essentielle avec des propriété clarifiante.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s