Ces huiles qui veulent du bien à nos cheveux

/!\ Attention : huile ≠ huile essentielle (produit beaucoup plus concentré à doser à la goutte). /!\

En règle générale, toutes les huiles végétales (pas minérales !) sont bénéfiques pour les cheveux ; mais certaines sortent du lot car elles sont réputées plus efficaces que d’autres. Bien entendu, le mieux est de choisir des huiles vierges (issues d’une première pression à froid et ne subissant aucun traitement) et surtout pures (vérifier la liste des ingrédients)… en somme, les bonnes huiles végétales de qualité alimentaire. Voilà une petite liste d’huiles végétales pour vous inspirer en vue de l’élaboration d’une liste de courses spéciales cheveux. Je conseille de privilégier les huiles multi-usages (visage et cheveux voire cuisine aussi) et de ne pas s’égarer en faisant des achats inutiles.

Code couleur (juste pour donner une idée de l’impact écologique en fonction de la provenance des huiles vendues sur Aroma-Zone, site le plus connu bien que pas le meilleur) : vert = Europe ; bleu = Afrique ; orange = Amériques ; rouge = Asie.

Pour les faire pousser : l’huile de ricin, l’huile de roquette, l’huile de moutarde, l’huile de tamanu (calophylle inophyle), l’huile de bourrache, l’huile de carthame, l’huile de chaulmoogra.

Pour les nourrir en profondeur : l’huile d’avocat, l’huile d’oléine de karité (à défaut, beurre de karité fondu), l’huile (de noyau) d’abricot, l’huile de kukui, l’huile de coton, l’huile de germe de blé, l’huile de lin, l’huile de noix du Brésil, l’huile de pépins de raisin, l’huile de rose musquée, l’huile de souchet, l’huile de yangu.

Pour les nourrir, les renforcer, les faire briller : l’huile de riz, l’huile de coco, l’huile de chanvre, l’huile de camélia, l’huile d’abyssinie, l’huile de brocoli, l’huile de cranberry, l’huile de papaye, l’huile de palme, l’huile de piqui, l’huile de pracaxi.

Pour les nourrir, les adoucir : l’huile d’amande douce, l’huile de noix, l’huile de noisette, l’huile de baobab, l’huile de caméline, l’huile de cassis, l’huile de cerise, l’huile de fruits de la passion, l’huile de perilla.

Pour les revitaliser, les faire briller, réparer les dégâts causés par le soleil : l’huile de tournesol, l’huile d’argan, l’huile de sésame, l’huile de macadamia, l’huile de jojoba, l’huile de babassu, l’huile de nigelle (cumin noir), l’huile d’onagre, l’huile de pépins de tomate.

Pour les faire rester sur la tête : l’huile d’ortie, l’huile d’oignon, l’huile d’ail, l’huile d’açai, l’huile de sapote, l’huile de cade.

Pour cuisiner : l’huile d’olive. Et pour nourrir les cheveux (non tout juste colorés*), accessoirement. Surtout quand on n’a pas les moyens ou l’envie de se ruiner en achetant tout plein d’huiles qu’on ne cuisinera même pas. Ce discours est aussi valable pour l’huile de tournesol, l’huile de pépins de raisin, etc.

(*Pour les cheveux fraîchement colorés, préférer l’huile d’argan.)

Où trouver ces huiles ?

Je conseille d’acheter ses huiles végétales au rayon alimentaire d’un magasin bio ou d’un supermarché. Comparées aux huiles vendues au rayon des produits cosmétiques, les huiles alimentaires sont beaucoup moins chères (prix au litre), de meilleure qualité et ont une traçabilité affichée. Si vous ne trouvez pas votre bonheur en magasin, il reste l’Internet… pour plus d’adresses, voir l’article Où acheter ses produits ?

Comment faire un bain d’huile(s) ?

1. Pour nourrir et renforcer les cheveux secs, ternes

Appliquer l’huile (ou un mélange d’huiles de votre choix) sur la longueur des cheveux en insistant sur les pointes sans forcément essayer de noyer la fibre capillaire (pas besoin que ça coule !). Ne pas hésiter à utiliser un peigne pour mieux répartir l’huile. À moins d’avoir le cuir chevelu sec, inutile d’en appliquer au niveau des racines.

Ma technique pour appliquer de l’huile uniformément sur la chevelure, sans surdosage (méthode éprouvée et certifiée par moi-même) : mettre une toute petite quantité d’huile au creux de la main, frotter les mains pour répartir l’huile jusqu’entre tous les doigts puis passer les doigts dans les longueurs et sur les pointes des cheveux. Si les cheveux sont vraiment longs et/ou épais, répéter l’opération autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que tous les cheveux brillent.

Laisser poser au minimum une heure. Le mieux est de laisser l’huile pénétrer durant une dizaine voire une douzaine d’heures, voire bien plus ! si possible sous une serviette chaude ou un bonnet auto-chauffant pour renforcer l’absorption du soin. Puis procéder au shampoing habituel.

2. Pour faire pousser les cheveux ou lutter contre leur chute

Appliquer l’huile sur le cuir chevelu (ne pas le noyer ! il ne faut pas qu’il étouffe) et le masser doucement pour faire pénétrer l’huile (de coco, de ricin, de roquette, de moutarde, d’oignon, d’ail…) ; cela incitera la circulation sanguine à accélérer et encouragera donc la pousse des cheveux.

Laisser poser une demi-heure voire une heure, on évitera surtout de laisser plus d’une nuit, puis procéder au shampoing habituel. Ne pas oublier de masser régulièrement (voire sans arrêt mais toujours doucement) le cuir chevelu pendant le temps de pose.

Rappels concernant les bains d’huile(s)

Ce n’est pas parce qu’on dit « bain » d’huile(s) que les cheveux doivent dégouliner ! Il faut en mettre très peu, ça peut aller de quelques gouttes pour les cheveux courts à tout juste quelques cuillers à café MAXIMUM pour les cheveux longs de plus d’un mètre ! Moins on en met, plus on s’assure que tout sera absorbé par les cheveux (pas de gâchis et pas besoin de trente-six mille lavages).

Les pointes sont la partie la plus ancienne et donc la plus fragile de la chevelure. On peut donc parfaitement faire le choix de ne laisser poser un soin que sur les longueurs et les pointes sans avoir à se sentir trop mal de délaisser la partie haute de la chevelure (qui a la chance d’avoir le sébum à portée… à condition qu’on ne lave pas ses cheveux trop souvent pour garder les cheveux « propres » et empêcher le sébum de faire son boulot, à savoir protéger ces poils).

On peut très bien sortir avec un bain d’huile(s) (ou autre soin) dans les cheveux. Avec la bonne coiffure, cela peut passer totalement inaperçu !

Astuces pour laver les cheveux pleins d’huile (en cas de surdose ou d’huile trop visqueuse)

Différentes techniques existent :

  • commencer le lavage par un shampoing presque à sec (bien faire mousser en utilisant vraiment le moins d’eau possible) ;
  • simplement rincer les cheveux plusieurs minutes (l’huile étant hydrophobe) avant de procéder au shampoing ;
  • en cas de produit lavant doux (trop doux pour laver beaucoup d’huile…), saupoudrer un shampooing sec sur la partie grasse des cheveux (exemples : de l’amidon de maïs ou simplement de la farine de blé), laisser poser le temps que la poudre absorbe la graisse puis procéder au lavage.

Il est important de vérifier que le cuir chevelu n’est plus huileux après avoir lavé les cheveux ; un cuir chevelu qui étouffe provoque — entre autres — la chute des cheveux !


3 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s