Doux produits, lavez-moi, abîmez-moi.

Au sujet des tensioactifs

Certains ingrédients sont critiqués parce qu’ils sont irritants pour la peau, c’est le cas de beaucoup de tensio-actifs. Les tensioactifs sont ce qui fait que votre gel douche et votre shampooing lavent et moussent autant. Parce que le consommateur adore la mousse — et le marketing le sait bien.

Le tensioactif le plus utilisé est le SLES (sodium lauryl ether sulfate, abrégé en sodium laureth sulfate). Dans les produits certifiés bio (exemple : Écocert, l’un des labels français les plus courants), le SLS est souvent remplacé par l’ALS (ammonium lauryl sulfate) qui est facilement biodégradable, mais l’ALS reste un tensioactif irritant.

C’est pourquoi les gels douche et les shampooings doivent toujours être bien rincés, parce que les industriels préfèrent utiliser des détergents bon marché plutôt que des tensioactifs doux à base de fruit ou de sucre.

Les bonnes marques bio (comme Logona ou Weleda) proposent des gels douche et des shampooings qui moussent moins, ce qui rend le consommateur perplexe : « Hé, ça marche pas ce truc, j’ai pas l’impression que ça lave quoi que ce soit, ça mousse pas, et j’ai besoin d’en utiliser plus alors que c’est plus cher que mon bon vieux gel douche/shampooing moins cher. » Or les (bons) produits bio moussent beaucoup moins que les autres justement parce qu’ils sont à base de tensioactifs doux.

Voir l’article sur les tensioactifs sulfatés et leurs substituts.

Au sujet des conservateurs

D’autres ingrédients comme les conservateurs sont généralement critiqués parce qu’ils ne sont pas biodégradables.

  • Les PEG (polyéthylène glycols) ont des effets potentiellement toxiques connus ; mais ils sont toujours utilisés par l’industrie cosmétique comme épaississants ou gélifiants.
  • L’EDTA (de l’anglais « ethylenediaminetetraacetic acid ») est un stabilisateur et un collecteur de métaux (il est employé en médecine dans le traitement des intoxications par métaux lourds). Il n’est pas complètement éliminé par les stations d’épuration, donc il finit dans les rivières et les lacs et dans l’organisme des poissons (voire dans le vôtre si vous mangez du poisson) ; de plus, les filtres au charbon actif ne filtrent pas l’EDTA, il peut donc se retrouver dans l’eau potable.
  • Quant aux parabens, à moins d’être allergique, ils ne sont pas dangereux pour la peau, ni pour les cheveux. Ils sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens (ce qui signifie qu’ils auraient un effet perturbateur sur les hormones) et c’est pourquoi ils ont fait l’objet d’un scandale il y a plusieurs années.

Or le pire esclandre est sûrement le fait que, pour afficher fièrement des produits étiquetés «  sans paraben », les industriels ont remplacé les parabens par des ingrédients pires encore : les isothiazolinones (les plus courants étant le methylisothiazolinone (MIT) et le methylchloroisothiazolinone). Ironie de l’histoire : il y a quelques dizaines d’années, les industriels avaient cessé d’utiliser les isothiazolinones à cause de leur toxicité en milieu aquatique et surtout de leur très fort pouvoir allergène.

Au sujet des agents occlusifs

J’ai écrit un article dessus ici.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s